top of page

Quels traitements sont parfois nécessaires avant de placer un implant ?

Les implants dentaires sont une solution efficace et durable pour remplacer les dents manquantes. Toutefois, avant de procéder à la pose d'un implant dentaire, plusieurs traitements dentaires peuvent s'avérer nécessaires pour garantir la réussite de l'implant.


Ves traitements ont tous pour but de s'assurer que la zone qui recevra l'implant dispose des "fondations" nécessaires à la réussite de la procédure:

  • la place nécessaire pour poser l'implant (traitement orthodontique),

  • un site sain pouvant nécessité une extraction dentaire et/ou un traitement des maladies parodontales,

  • un os et une gencive en qualité et en qualité (dentisté) suffisantes.

Voici quelques traitements dentaires courants qui peuvent donc être nécessaires avant la pose d'un implant dentaire :


Traitement orthodontique

Si les dents du patient sont mal alignées ou encombrées, un traitement orthodontique peut s'avérer nécessaire pour créer suffisamment d'espace pour l'implant et garantir un alignement correct. Si les dents sont trop rapprochées, il peut être difficile de placer l'implant sans endommager les dents ou les gencives environnantes. En outre, un bon alignement permet de s'assurer que l'implant est correctement positionné dans l'os de la mâchoire pour une stabilité et une fonction optimales. Le traitement orthodontique peut faire appel à des appareils dentaires ou à des gouttières transparentes, en fonction des besoins individuels du patient.


Extraction d'une dent

Si une dent est gravement endommagée, cariée ou infectée, il peut être nécessaire de l'extraire avant de poser un implant dentaire. En effet, l'implant a besoin d'un environnement stable et sain pour réussir. Si une dent est compromise, elle risque de ne pas fournir le support nécessaire à une couronne. En outre, si une dent est extraite en raison d'une carie ou d'une infection, des bactéries et des débris peuvent être présents dans la zone environnante, ce qui peut augmenter le risque d'échec de l'implant. En extrayant la dent et en laissant la zone guérir, le risque de complications lors de la pose de l'implant peut être minimisé.


Greffe osseuse

Si l'os naturel présent dans la mâchoire n'est pas suffisant pour supporter l'implant, une greffe osseuse peut être nécessaire pour augmenter le volume et la densité de l'os. Cette procédure est particulièrement fréquente chez les patients qui ont une dent manquante depuis longtemps ou qui ont souffert d'une maladie des gencives. Au cours de la procédure de greffe osseuse, de l'os ou un matériau semblable à l'os est ajouté à l'os de la mâchoire pour fournir une base stable à l'implant. Cette procédure peut être réalisée plusieurs mois avant la pose de l'implant afin de permettre à la greffe de s'intégrer pleinement à l'os environnant. Elle peut également être réalisée en meme temps que la pose de l'implant si la quantité d'os manqaunte est faible.


Greffe de gencive

Si le tissu gingival dans la zone où l'implant sera placé est mince ou a reculé, une greffe de gencive peut être nécessaire pour épaissir le tissu et fournir un support supplémentaire à l'implant. Ceci est important car l'implant a besoin d'un tissu gingival bien etanche pour empecher les bactéries de s'insinuer entre l'os et l'implant (péri-implantite). Au cours de la procédure de greffe de gencive, du tissu est prélevé dans une autre partie de la bouche du patient (le plus souvent au palais) et greffé sur le tissu gingival dans la zone de l'implant. Cette procédure peut être réalisée le jour de la pose de l'implant ou plusieurs semaines avant la pose de l'implant afin de permettre à la greffe de cicatriser complètement.


Traitement des maladies des gencives (maladies parodontales)

Si le patient souffre d'une maladie des gencives, celle-ci devra être traitée avant la pose de l'implant afin de prévenir l'infection et d'assurer une bonne cicatrisation. En effet, un des facteurs importants d'échec est la péri-implantite, une complication fréquente due à une inflammation et une infection des tissus autour de l'implant, rendant plus difficile la fusion correcte de l'implant avec l'os. Cela peut entraîner une perte osseuse et éventuellement la perte de l'implant lui-même.

Le traitement peut comprendre un détartrage et un surfaçage radiculaire, des antibiotiques ou une intervention chirurgicale, en fonction de la gravité de la maladie.



Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page